Publié le 20 juillet 2015

Réunion de coordination des parcs le 30 mai2015

Présents :
Elus : M. Serge KUBRYK – Maire, M. Dominique GONNOT – 1er Adjoint, M. Jacques GAUTIER – 3ème Adjoint,
Administratifs : M. DUPUY – Directeur des Services Techniques, Mme GRONDIN –Assistante de direction et secrétaire de séance,
Représentants des Parcs: M. STEINBERG – Président du Parc des Nolleaux, Mme AUVINET – Secrétaire du Parc des Nolleaux, M. GOBLET – Coprésident du Parc du Rocher, M. GUIBLAIS – Coprésident du Parc du Rocher, M. CHARRIER – Président du Parc des Jards, M. LABORDERIE – Président du Parc Eden Roc, M. ROUSSEL – Président de l’UPPL, M. BONNET – Secrétaire de l’UPPL, M. SICOT – UPPL, M. GOIMARD – Président du Parc Sainte Anne, M. LATASTE – Secrétaire du Parc Sainte Anne, M. TRUCHAUD – Parcs la Grière-Clémenceau, M. GELLA – Président de l’Association du Phare.
1.Défense du littoral – protection des dunes:
a. Protection du secteur de la Belle Henriette : point sur la construction de la digue
M. le Maire rappelle l’historique du dossier. Après la tempête Xynthia de 2010, le Préfet avait entrepris les démarches nécessaires pour que la dune de protection soit reconstituée. Les services de la DREAL ont alors décidé de ne pas la reconstituer et de laisser entrer l’eau dans la lagune de la Belle Henriette. A la suite de cette décision, les services de l’Etat (Préfet, D.D.T.M. et D.R.E.A.L.) ont opté pour la construction d’une protection de deuxième rang en limite du domaine public maritime (DPM) de la Belle Henriette. Des études ont été réalisées pour l’implantation et la réalisation de cette protection, validées par deux Préfets, la D.D.T.M. et la D.R.E.A.L. Elle devait être implantée en limite du DPM afin de ne pas exproprier une dizaine de propriétés privées et deux campings. Cette solution permettait d’éviter toute procédure de recours et de réaliser l’ouvrage dans un délai raisonnable. Les travaux tels que prévus ont été labellisés dans le cadre du P.A.P.I.
Aujourd’hui, le nouveau Préfet de Vendée en a décidé autrement. Il sollicite la réalisation de la protection sur le domaine privé avec pour conséquence le lancement de procédures d’utilité publique et d’expropriation de dix résidences et deux campings. Cette décision induit des coûts supplémentaires, estimés à ce jour à environ 8 millions d’euros et pris en charge par la commune à hauteur de 30%. M. le Maire indique avoir écrit au 1er Ministre pour l’informer de la situation et doit être reçu par ce dernier prochainement.
Concernant le passage des Mizottes, les contraintes imposées par l’Etat rendent impossible l’entretien constant et le maintien de l’accès, compte tenu des risques de submersion et des courants violents. Le fait de laisser circuler les piétons présente un danger quasi permanent dans cette zone. En conséquence, la réouverture du chemin n’est pas envisageable, eu égard à la responsabilité du maire qui serait engagée.
Par ailleurs, M. le Maire et M.GONNOT ont récemment rencontré les services de la DDTM qui semblent plus ouverts.
Aujourd’hui, la Municipalité a décidé de réaliser un aménagement pour sécuriser l’accès à la plage de la Porte des Iles, la largeur des bas-côtés permettant aisément d’y faire passer une partie des piétons provenant des campings situés dans la zone de la Belle Henriette.
M. ROUSSEL sollicite l’organisation d’une réunion d’informations avec les riverains concernés.
M. le Maire répond à M. ROUSSEL qu’il est le porte-parole auprès de ses adhérents et l’invite à les informer directement. Toutefois, M. le Maire ne souhaite pas inquiéter inutilement les riverains concernés car la situation peut évoluer.
M. GONNOT ajoute que la commune doit apporter la preuve aux services de l’Etat que la protection ne peut être réalisée qu’en limite du DPM.
M. BONNET propose de co-rédiger un courrier au nom des riverains contre la procédure d’expropriation.
b. Ensablement des poteaux et fils lisses sécurité et protection des dunes : solutions envisagées
M. GONNOT explique que ce phénomène prouve le réensablement de la dune, ce qui est une bonne nouvelle. Il attribue ce réensablement à l’arasement de dunes dans le nord de la Vendée, le sable étant entraîné dans un flux Nord-Sud. Par ailleurs, l’AFU du Phare a été contacté afin que des poteaux et fils lisses soient positionnés, avec l’aide technique des services municipaux.
M. DUPUY indique que la pose de ganivelles au Parc Clémenceau est imminente.
c. Enrochements – désolidarisation : prévention du danger– Parc Grière Clémenceau
M. DUPUY explique que des travaux de réparation et de réfection de la cale béton sont prévus mais qu’ils ont pris du retard à cause de la DDTM.
d. Dune ouest « Steinberg » : protection envisagée après prescription PPRL
M. le Maire indique que l’enquête publique devrait se dérouler courant août 2015 et que les plans seront affichés. M. le Maire ajoute qu’il est à noter peu de changements à l’exception de la réduction de la bande d’érosion à 20 m au lieu de 50 m derrière les protections.
D’autre part, M. le Maire indique que la commune envisage toujours le rachat de cette parcelle.
e. Dune « Eden-La Horde » : possibilités d’aménagement esthétique avant la saison
2015
M. GOBLET remercie la Municipalité des efforts consentis mais précise que le sable recouvrant la zone peut disparaitre.
M. DUPUY répond que l’Etat ne donne pas son aval pour une intervention dans cette zone.

2. Descentes de plage :
a. Descente n°34 : remaniement envisagé
M. DUPUY explique que l’Etat refuse que la cale soit bétonnée.
M. STEINBERG précise que la partie haute de la cale est située sur le domaine communal. M. le Maire répond qu’une solution sera trouvée.
M. TRUCHAUD propose un ajout de bancs en sortie de la plage 31 où se trouvent les sauveteurs en juillet et août ; ces bancs sont très pratiques pour les personnes âgées et les enfants. D’autres bancs pourraient être disposés plus près de la mer pour l’agrément de la vue. D’autre part, la signalisation des toilettes doit être améliorée.
M. le Maire valide le principe de ces propositions.
b. Descente n°37 : possibilités de réouverture et d’aménagement
M. le Maire indique que cette descente est définitivement fermée au regard du risque d’érosion. c. Descente n°38 : travaux d’aménagement – programmation
M. DUPUY indique que la commune devrait recevoir l’aval de l’Etat avant l’été.

3. PPRL : zonage – point sur l’avancement du dossier
M. le Maire indique que le Conseil Municipal émettra un avis défavorable lors de la prochaine séance. Il précise que l’impact pour la commune est mesuré au regard notamment des cotes NGF élevées, comparé à d’autres communes de la CCPNM telle que St Michel en l’Herm.

4. PLU:
a. point sur l’avancement du dossier
b. Réunions de concertation : diffusion des remarques et conclusions – accès des
documents via le site Internet de la commune
M. GAUTIER explique que le projet a été arrêté par délibération du 30 janvier 2015 et a été soumis à consultation des Personnes Publiques Associées (PPA). L’enquête publique a été fixée du 20 juillet au 21 août 2015 et le Commissaire Enquêteur désigné est M. ALBERT Jean-Yves. Le document sera consultable en mairie pendant la phase d’enquête ainsi que sur le site de la ville. Le PLU devrait être approuvé définitivement fin 2015.
M. TRUCHAUD demande si les contraintes environnementales sont intégrées dans le PLU.
M. le Maire répond qu’elles ont été intégrées.
M. TRUCHAUD demande où trouver les documents relatifs au PLU sur le site de la commune.
M. GAUTIER répond que les documents ne pourront être dévoilés que lors de l’enquête publique et que certains aspects des cahiers des charges des Parcs y ont été intégrés pour tenir compte de la spécificité de la végétalisation.
M. le Maire indique qu’un recensement des arbres sur les parcelles sera effectué et qu’une autorisation sera nécessaire pour les couper.
M. TRUCHAUD demande si les remarques faites par le public aux réunions de concertation seront mentionnées.
M. le Maire répond qu’elles ont été intégrées dans le compte rendu et que celui-ci sera mis prochainement sur le site de la mairie.
M. GUIBLAIS demande quelle est l’influence du PPRL sur le PLU.
M. le Maire répond que le PPRL s’impose au PLU.

5. Sécurité – Tranquillité publique
Allée des Baleineaux : circulation dangereuse – sens unique de la voie peu respecté – circulation dangereuse
M. GELLA précise que des aménagements ont été réalisés depuis, avec notamment la pose de panneaux de signalisation.
M. le Maire indique que le marquage au sol va être refait dans différents secteurs de la commune.

6. Travaux de signalisation/marquage au sol :
a. Suivi des demandes acceptées pour le marquage au sol (Limitation de vitesse au sol
(30 km/h) – Signalisation des ralentisseurs (bandes blanches))
M. le Maire indique que le marquage au sol dans le secteur du Parc du Rocher va être refait prochainement.
b. Stationnement et accessibilité Imp. Ouest – 8ème avenue : suivi aménagement type rondin de bois,
c. Filtrage du passage Parc du Rocher / Eden Roc : rétablissement d’un passage provisoire pour la saison –
S’agissant de ces 2 points, M. le Maire invite MM. GOBLET et GUIBLAIS à se rapprocher de M. DUPUY, Directeur des services techniques.
d. Matérialisation giratoire – place du transformateur Parc des Nolleaux
M. STEINBERG souligne la dangerosité du giratoire.
M. le Maire répond qu’il va faire le nécessaire auprès des services pour qu’il soit matérialisé.

7. Accès plage Corps de garde : passage emprunté par les cyclistes malgré l’interdiction – signalétique à apposer en amont
M. le Maire propose que soit apposée une signalétique horizontale.
M. GELLA souligne les nuisances générées par la sous-concession et les animations proposées.
M. le Maire répond que le sous-concessionnaire doit se conformer à la convention et invite M. GELLA à le rencontrer. M. le Maire ajoute qu’il se rendra également sur place pour en discuter.
Urbanisme – voirie

8. Réfection de la voirie :
a. Parc du Rocher : formation d’aspérités type « nids de poules »
M. le Maire invite MM. GOBLET et GUIBLAIS à se rapprocher de M. DUPUY, Directeur des services techniques.

b. Requalification du Bd de Lattre de Tassigny : délais
M. le Maire indique que le phasage des travaux a été décalé car l’Etat participe financièrement. Aussi, ils ne peuvent débuter avant que la demande de subvention ne soit transmise. M. le Maire précise que les travaux débuteront fin2015/début 2016 sur le tronçon Belle Henriette/Porte des Iles la 1ère année, le tronçon Porte des Iles/ Ste Anne n’étant réalisé que la 2ème année.
M. GONNOT ajoute qu’un cheminement piétonnier sera réalisé sur le bas-côté de la voie, pour permettre aux vacanciers séjournant dans les campings à proximité de la zone de la Belle Henriette, de se rendre à la plage de la Porte des Iles.
c. Reprise des trottoirs – rue du Phare : travaux envisagés – délais
M. DUPUY souligne les contraintes techniques pour la reprise des trottoirs, et en l’occurrence la largeur insuffisante de la chaussée.
M. le Maire invite M. GELLA à rencontrer M. DUPUY pour la réalisation de petits travaux de réfection de la voie. Il indique par ailleurs que le Conseil des Sages a proposé la réalisation d’une piste cyclable permettant le contournement de la rue du Phare.

9. Quartier Sainte Anne :
a. Réfection de l’avenue Sainte Anne – calendrier des travaux ;
M. le Maire explique que les travaux pourront être engagés dès lors que l’attribution de la subvention aura été notifiée à la commune. Il conviendra ensuite de lancer les appels d’offres correspondants en respectant les délais réglementaires. Une échéance à l’automne 2016 est prévue. Les aspérités de la voie seront toutefois rebouchées dans l’attente des travaux de voirie.
b. Avenue Ste Anne – accès plage : piste d’amélioration de l’aménagement (liste transmise par le Parc Ste Anne communiquée aux élus et services référents)
M. GONNOT indique qu’un porte-vélos sera instalè pour la saison estivale ainsi qu’un platelage bois dans la descente car l’Etat refuse que les accès soient bétonnés. Il explique que des WC neufs ne peuvent pour l’instant être installés tant que les travaux nécessaires sur le terrain de la maison qui jouxte (mur, arbre) ne sont pas effectués.
M. GOIMARD souligne la dangerosité de la pente et la nécessité d’une rambarde de sécurité.
M. GONNOT en convient mais les aménagements sont difficiles à réaliser car refusés par la DDTM. M. GOIMARD fait part de la déception des riverains quant à l’aménagement ; travaux inachevés, zone non accessible aux personnes à mobilité réduite, absence regrettable de végétalisation. Il souligne aussi le besoin d’uniformiser les bancs.
M. le Maire explique qu’il s’agit d’une erreur des services et que la Municipalité va y pallier provisoirement pour la saison en embellissant la zone.

10. Eclairage public : Rue des Bouchots et de la Porte des Iles – travaux envisagés. M. le Maire indique que les travaux ne sont pas programmés.

11. Terrain Bonnet : devenir
M. BONNET suggère la transformation du terrain non entretenu en parking public.
M. le Maire est favorable au principe et pourrait lancer une procédure d’expropriation pour raison d’utilité publique ; le parking pourrait s’avérer utile suite à la fermeture de l’accès plage de la Belle Henriette.

12. Projets municipaux – aménagement urbain
Entretien des cales (Maupas et Ste Anne) / projet d’aménagement – Ponton – escalier d’accostage : projet d’amélioration
M. le Maire indique que le portillon a été repris et que la sécurisation de l’escalier d’accès est en cours.
M. ROUSSEL souhaite connaitre l’état d’avancement du dossier port à sec.
M. le Maire répond que le projet va être subventionné à hauteur de 80 %. Les bateaux seront stockés dans la zone artisanale. Le port à sec fonctionnera à titre expérimental d’ici fin 2015.

13. Devenir du terrain « Sweety Park »
M. le Maire indique que le tribunal de commerce de Paris s’est prononcé en décembre dernier en faveur d’une cession à la commune. Le liquidateur doit rédiger l’acte correspondant mais il tarde à le faire.

14. Autres projets municipaux
M. le Maire liste les différents projets :
– Pôle enfance : il sera situé de part et d’autre de la salle omnisports et comprendra un ALSH (centre de loisirs), une microcrèche, un local PMI et un Réseau d’Assistantes Maternelles (RAM).
– Rénovation du Pavillon de l’Aunis : le bâtiment sera fermé en 2016,
– Complexe tennistique : la procédure a été retardée et l’appel d’offres a du être relancé. Le
projet devrait aboutir en décembre 2015.
– Centre de remise en forme : le compromis devrait être signé cet été,
– Golf : la Municipalité attend que le PLU soit adopté définitivement.

15. Parkings plages – abandon gratuité : accroissement circulation et stationnement sauvage dans les Parcs – réflexions
M. le Maire explique que la baisse des dotations de l’Etat est estimée à 750 000 € sur 3 ans. M. le Maire s’étant engagé à ne pas augmenter les impôts locaux, la Municipalité a du réfléchir à d’autres options pour compenser cette baisse. Aussi, le choix politique s’est orienté vers le stationnement payant afin que les touristes contribuent également. De plus, la commune s’est dotée d’un nouveau bus de 50 places.
M. GONNOT ajoute que le stationnement payant va favoriser la rotation des véhicules sur les parkings.
M. le Maire informe avoir donné des orientations à la Police municipale pour qu’elle verbalise sur l’ensemble de la commune les véhicules mal stationnés.

16. Opérations de déboisement de la forêt : intervention de la Municipalité auprès des services compétents
M. le Maire explique que la commune est intervenue à plusieurs reprises auprès de l’ONF, gestionnaire. Les opérations de déboisement sont entreprises au niveau national. Toutefois, l’ONF aurait du étaler ces coupes dans le temps.
M. GONNOT précise que les différentes essences replantées il y a 7 ans ont déjà repoussées.

17. Ordures ménagères :
M. le Maire rappelle que les services techniques sillonnent régulièrement les voies pour les nettoyer et que malheureusement, il n’existe pas de solutions à ce jour concernant la problématique des résidences secondaires. D’autre part, les résidents sont invités à venir retirer les nouveaux containers réglementaires verre et papier au CTM.

18. Traitement pérenne des chenilles processionnaires et des papillons – d2gradation des pins – autres traitements envisag2s
M. GAUTIER explique qu’il s’agit désormais d’une compétence intercommunale et que le traitement aérien n’est toujours pas autorisé.
M. GONNOT ajoute que le traitement effectué par le Syndicat mixte est réalisé par secteur tous les ans. Les riverains concernés peuvent s’inscrire auprès du Syndicat pour en bénéficier moyennant une cotisation.

19. FunBus – quartier du Phare :
a. Prolongement de la ligne jusqu’au parking Stella Maris pour accéder au centre-ville,
b. Augmentation de la fréquence des rotations en période d’affluence
M. GONNOT explique qu’une modification ne peut intervenir aujourd’hui étant précisé que tous les supports de communication sont déjà imprimés pour 2015. Quant aux rotations, elles ne peuvent être modifiées à loisir.
M. le Maire indique que le bus communal pourrait éventuellement être utilisé en renfort ponctuel.

20. Descente de plages :
a. Descente des Nolleaux: demande d’installation d’une 2ème poubelle et d’un distributeur de sacs pour déjections canines
M. GONNOT précise que les poubelles sont souvent utilisées par les camping-caristes.
M. STEINBERG souhaite uniquement qu’une deuxième poubelle soit install2e, comme auparavant. M. le Maire répond que 2 poubelles seront installées à l’accès plage des Nolleaux.
b. Descente Plage Clémenceau : demande d’ajout de bancs et pose signalétique accès toilettes publiques
M. le Maire indique que cette demande est en cours de traitement par les services.
21. Local privé « Maison de la Presse » – la Grière : informations suite à l’incendie M. le Maire informe que le local est en cours de démolition.

Publié le 3 juin 2015

Assemblée générale le 8 août 2015

Chers adhérents,

Nous vous prions de bien vouloir assister à l’Assemblée Générale Ordinaire 2015 de notre Association, qui se tiendra à la Chapelle de la Grière

Samedi 8 août 2015 à 10 heures précises (accueil à partir de 9h.30)

 Ordre du jour

  • Rapport moral de l’année 2014 – Quitus.
  • Rapport financier de l’année 2014 – Quitus – cotisations 2015
  • Bilan de la coordination entre les Associations des Parcs
  • Renouvellement du bureau
  • Questions environnementales
  • Questions diverses.

Monsieur Serge Kubryk, Maire de La Tranche-sur-Mer, participera à notre Assemblée Générale pour nous donner des informations et répondre à nos questions. Nous l’en remercions vivement.

 Afin de bien préparer cette réunion annuelle, nous vous remercions de faire parvenir, dès que possible, vos questions, remarques et suggestions à Bernard JACQUIN soit par courrier électronique (bch.jacquin@orange.fr) soit par courrier ordinaire à son adresse sur place : 27, Allée des Mimosas,
La Grière, 85360 La Tranche sur Mer.

Si vous ne pouvez pas assister à l’Assemblée, vous trouverez ci-dessous, un pouvoir à établir au nom du mandataire de votre choix ou à adresser à Bernard JACQUIN (adresse ci-dessus)

 Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2014, (15 €), nous vous remercions de bien vouloir l’adresser dès maintenant, par chèque à l’ordre des « Parcs La Grière – Clémenceau » à notre Trésorier : François MACE – 24, Avenue Camille GUERIN – 44000 NANTES, en indiquant vos adresses, principale et à La Tranche.

 Dans l’attente de vous rencontrer nombreux le 8 août prochain, nous vous assurons, Madame, Mademoiselle, Monsieur, de nos sentiments les plus dévoués.

 

Pour le Conseil d’Administration,

Le Président, Danielle BEEKMAN

« ————————————————————————————————————-

POUVOIR

 

Je, soussigné (e) …………………….                 Domicile principal…………………………………

Propriétaire à La Grière – N°……………….Rue……………………………………………….

Donne, par la présente, tous pouvoirs à M………………………………………………à l’effet de :

  • assister à l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association Grière Clemenceau, le 8 août 2015,
  • prendre part, en mon nom, à toutes délibérations, discussions ou votes.

 

Fait à…………………………….le………………………

Le mandataire (1)                                                Le mandant (1)

 

 

  • Faire précéder votre signature, pour le mandant, de la mention manuscrite « BON POUR POUVOIR » et, pour le mandataire, de la mention «BON POUR ACCEPTATION DE POUVOIR ».
Publié le 27 mars 2015

La chronique de la Présidente

Bonjour à tous,
Le printemps arrive et avec lui la nouvelle édition du magazine de la Tranche sur mer ! Donc quelques informations avant votre retour à La Grière :
Pas d’augmentation des impôts locaux mais parkings payants un peu partout (voir actualité précédente).
La Grière continue sa mue ; le loueur de vélo a repeint ses murs en gris bleu et l’Oceanide a maintenant des piliers couleur fraise! Hélas, la vitrine du libraire reste noire, le bâtiment a des problèmes de structure et on ne sait pas ce qu’il va se passer. Autrement, les commerçants à La Grière comme au centre de La Tranche s’activent pour une ouverture le weekend de Pâques .
Pour le côté négatif et triste, l’Office National des Forêts (0NF) fait de grosses coupes dans la forêt de pins. Vous avez surement vu l’été dernier celle située à proximité du nouveau lotissement de La Terrière que l’on traverse en revenant de la plage ; maintenant, c’est sur les 2 côtés de la route entre le phare et La Terrière !! La repousse naturelle est favorisée sauf qu’il n’y a aucun entretien et qu’il va y pousser un « fouillis » de végétaux qui vont probablement étouffer les petits pins ! Je ne peux que vous encourager à adhérer au collectif de défense de la forêt qui vient de se former :                                                                                                                                                                              (http://www.touche-pas-a-ma-foret.blog4ever.com )
Il y a eu beaucoup de monde ce weekend pour voir « la marée du siècle ». Grâce à un vent du Nord bien établi qui a « aplati » les vagues, notre plage au Sud a été épargnée. Nous avons même récupéré du sable si bien que les ganivelles sont à moitié enfouies.

A bientôt sur la plage, Dany Beekman.

Publié le 27 mars 2015

Impôts réduits et parkings payants

Dans sa séance du vendredi 20 mars, le conseil municipal a débattu et voté les points suivants.

Baisse de 2 % de la fiscalité locale. Le conseil a voté à l’unanimité la baisse de 2 % des taux d’imposition des taxes directes locales. La base étant élargie, il n’y aura pas de baisse des produits fiscaux attendus (pour un total de 3 390 530 €). Les nouveaux taux seront : taxe d’habitation 8,15 %, foncier bâti 14,42 %, foncier non bâti 35,13 %.

Emplois saisonniers. Le conseil a adopté le plan de recrutement des emplois saisonniers pour la saison 2015. Ce plan représente un total de 162 mois de travail. Il concernera 59 agents saisonniers qui interviendront au centre technique municipal, à la police municipale, à la surveillance des plages, à l’encadrement du centre aéré, au camping municipal, à l’animation sportive, ou aux parkings à barrières, pour des périodes allant de deux à six mois, suivant les postes.

  1. Le conseil a voté les tarifs des parkings payants, du 13 juin au 31 août (trois votes contre, et une abstention). Pour les parkings de l’école de la mer, du Pavillon de l’Aunis et de la Grière (zone payante avec horodateur), et les parkings Stella-Maris et Boiral (parkings munis de barrières), les tarifs seront les suivants : de 8 h à 11 h, gratuit ; de 11 h à 20 h, première heure, 0,25 € le quart d’heure ; de la 2e heure à la 9e heure, 0,50 € le quart d’heure. De 20 h à 24 h, gratuit. De minuit à 8 h, 0,50 € le quart d’heure.

Parkings de la plage centrale, du Maupas et la Terrière plage. Ces parkings munis de barrières seront désormais payants. De 9 h à 20 h, 0,20 € le quart d’heure. De 20 h à minuit, gratuit. De minuit à 9 h, forfait de 2 €.

Le tarif pour perte de ticket sur les parkings à barrières est fixé à 30 €.

Une zone bleue limitée à une heure de stationnement maintenue pour les rues de l’Hôtel-de-Ville, Jules-Ferry, et Maurice-Samson (sur la portion comprise entre la rue de l’Hôtel-de-Ville, et l’avenue de la Plage), jusqu’à la mise en service de la voie cyclable. La réglementation de la zone bleue s’applique toute l’année.

Des dispositifs d’abonnements pour l’utilisation des parkings seront proposés aux professionnels et à leurs salariés, ainsi qu’aux personnels de la mairie et de l’office de tourisme.

Publié le 3 février 2015

Le Préfet explique les plans de prévention

PPRI, PPRL, de quoi s’agit-il ?
Le plan de prévention des risques d’inondation et le plan de prévention des risques littoraux sont des documents officiels émanant de l’État. Ils sont destinés à évaluer les zones pouvant subir des inondations (PPRI) ou les plus exposées au risque de submersion marine (PPRL). Ces documents définissent notamment les règles de constructibilité dans ces zones. Une fois adoptés, les maires des communes sont tenus de suivre ces plans à la lettre. Sur les 282 communes vendéennes, 105 sont concernées par ces plans. Soit une population de 273 500 habitants. Cinq PPRI ont déjà été adoptés : Sèvre nantaise (mai 2004) ; Lay amont (février 2005) et Vendée (août 2008), L’Aiguillon-sur-Mer (juillet 2012) et La Faute-sur-Mer (août 2012). Sept PPRL (Noirmoutier, Bourgneuf-en-Retz, Pays de Monts, Pays d’Olonne, Pays talmondais, Bassin du Lay, Sèvre niortaise) et un PPRI (Lay aval) sont actuellement en cours d’élaboration.

Comment s’élabore un plan de prévention des risques ?
Un plan de prévention se construit en quatre temps.

–        Première étape : l’élaboration de la carte des aléas qui va matérialiser les zones inondables. Les conseils municipaux et les communautés de communes sont obligatoirement consultés. Les avis de la chambre d’agriculture et du centre national de la propriété forestière sont recueillis lorsque le projet de PPR impacte les usages ou l’exploitation des terrains agricoles ou forestiers. Cette carte distingue trois zones : une zone rouge où toute construction est rigoureusement interdite. Une zone bleue où l’on autorise les constructions sous réserve de respecter certaines prescriptions. Une zone blanche, non réglementée.

–       Deuxième étape, la concertation sous la forme de réunions publiques. Il s’agit d’expliquer plus que de négocier, même si des modifications peuvent être acceptées à la marge ainsi que l’explique le préfet Jean-Benoît Albertini :« A ce stade, nous sommes dans une période de cristallisation »… Il y a des intérêts fonciers et personnels très lourds en jeu …Il faut pouvoir argumenter et expliquer tel ou tel classement … le préfet et les services de l’État seront en première ligne et devront faire preuve de pédagogie… ainsi, la zone rouge est systématiquement interprétée de manière négative, il est vrai qu’ il est hors de question de construire mais il y a des aménagements possibles : par exemple, la surélévation et l’extension limitée des constructions existantes seront autorisées sous réserve de prescriptions de construction. » Pas question non plus de se précipiter. Le préfet veut prendre son temps pour expliquer : « On me reproche de ne pas aller assez vite. Je revendique ce tempo. Je préfère passer plus de temps en concertation plutôt que de voir traiter des contentieux par le tribunal administratif …».

–       Troisième étape, une enquête publique est lancée : « Nous essaierons de les organiser pendant les vacances pour que les résidents secondaires puissent y être associés. » Et c’est à l’issue de cette enquête que le projet de PPRL, éventuellement modifié, sera approuvé par arrêté préfectoral.

–       Quatrième étape, adoption des plans de prévention : « les derniers à être approuvés seront les PPRL Pays de Monts, Pays d’Olonne et Pays talmondais. Ils le seront lors du premier trimestre 2016 ».
D’après un article paru dans Ouest France le 29 janvier 2015, édition Sables d’Olonne.

Publié le 20 décembre 2014

Les voeux de la Présidente pour 2015

Chers adhérents de l’APGCLEM, chers Amis,

C’est avec grand plaisir que je vous présente au nom du conseil d’administration tous mes Meilleurs Vœux. Je vous souhaite que, après une « trève des confiseurs » bien méritée des fêtes de fin d’année, 2015 soit pour chacun d’entre vous une grande année avec bien sur santé et bonheur pour vous et vos proches.

J’espère que beaucoup d’entre vous nous suivent sur le site web APGCLEM : depuis le mois de juin, nous avons mis en place une nouvelle version du site, plus compacte et intuitive que la précédente, et surtout plus fiable. Merci de suivre les actualités et autres informations sur www.apgclem.com.

Nous avons continué à suivre avec vigilance les dossiers nous concernant, en particulier celui des ganivelles que nous voulons conserver afin que nos dunes continuent à se reconstruire ; à noter que la municipalité a laissé les ganivelles en place.

Les présidents de parcs de la Tranche ont rencontré le maire, M. Serge Kubryk, ainsi qu’une partie de son équipe le 28 octobre. Nous avons chacun des revendications particulières, mais nous sommes unis dans la demande de défense du littoral et la protection du cordon dunaire. Le compte-rendu de cette réunion est en cours de finalisation.

Nous avons participé à une première réunion d’information le 18 novembre dernier  le Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) : nous y sommes très attentifs car les délimitations en zones plus ou moins exposées au risque de submersion peuvent avoir un impact direct sur les propriétés concernées par les risques les plus élevés.

Nous suivons également de près l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU), dont on sait qu’il est conditionné en partie par le PPRL : une première réunion a lieu fin décembre et l’enquête publique préliminaire devrait être conduite au printemps prochain. Sur ce dossier, l’APGCLEM défend la spécificité des parcs car il semble possible de moduler le PLU en fonction des zones.

En conclusion, des sujets très importants, qui peuvent avoir un impact direct sur les parcs Clémenceau et La Grière, sont en cours avec une année 2015 décisive. Pour être représentatif dans les réunions et instances, le bureau a besoin du plus grand nombre possible d’adhérents : pour cela, n’hésitez pas à convaincre vos voisins et relations à adhérer à l’APGCLEM. De plus, comme d’habitude, votre participation et la bonne volonté des uns et des autres sont nécessaires et accueillies avec plaisir.

Pour renouveler votre adhésion ou adhérer pour la première fois, cliquer sur le lien suivant : appel à cotisation 2015

Avec tous mes voeux pour un joyeux Noël et une excellente année 2015 et je vous donne rendez vous l’été prochain.

Danielle Beekman

 

Publié le 7 novembre 2014

Décès de Michel Pain

 

MPainsite- copie

 

Michel Pain est décédé dans la nuit de mercredi dernier des suites d’une longue maladie qu’il a combattue avec un courage hors du commun, sans cesse soutenu par son admirable épouse Simone.

Ses obsèques auront lieu le lundi 10 novembre à 10h30 en l’église de La Tranche sur Mer.

Il était notre ami et, malgré ses souffrances, il ne s’est jamais départi de son humour décapant mais sans aucune méchanceté et nos visites auprès de lui malade étaient non pas une obligation mais une joie et un plaisir.

Au niveau de notre Association, chacun des membres se souvient de lui en tant que créateur et animateur inventif pendant sept ans du site web de l’APGCLEM.

Ce que l’on sait moins, c’est son travail de fourmi pour reconstituer l’histoire et le « patrimoine » de nos parcs, en allant rechercher à la source les traces de la création du cahier des charges et les premiers plans du parc Clémenceau.

Nous ne l’oublierons pas.

Publié le 7 novembre 2014

Réunion PPRL le 18 novembre

Suite à la tempête Xynthia, le Préfet de la Vendée prescrit l’établissement d’un Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL )sur votre commune, par arrêté du 22 février 2012. Les études d’aléas, qui ont été menées de façon concertée avec les acteurs locaux depuis cette date, ont permis d’élaborer un projet de PPRL.

Ce projet de plan de prévention des risques littoraux (PPRL) « Bassin du Lay » sera soumis à la concertation publique du 17 novembre 2014 au 16 janvier 2015.

Plusieurs réunions publiques d’information seront organisées à l’attention des habitants des communes concernées :

le mardi 18 novembre 2014

à 19 h00

Espace culturel du Clouzy à Longeville-sur-mer

Il est important que de nombreux habitants de La Tranche sur Mer y participent.

L’information complète est disponible sur le site de la Mairie de La Tranche, rubrique Vie pratique, sous-rubrique Actualités, PPRL – Réunion publique d’information. L’info est donc directement disponible à partir du site.

Pour accéder directement à linformation, le lien direct est:

http://www.latranchesurmer.fr/spip.php?article1364

 

Publié le 5 octobre 2014

Se défendre contre la chenille processionnaire du pin

Pour se défendre il faut connaître l’adversaire : c’est pourquoi nous joignons à cet article un schéma de la Fédération Départementale des Groupements de Défense Contre les Organismes Nuisibles (www.fdgdon85.fr).

Où en sommes-nous à La Tranche sur mer : Contrairement à ce qui avait été annoncé lors de la dernière AGO, le préfet ayant interdit le traitement par voie aérienne (hélicoptère), la municipalité s’est tournée vers un traitement des pins bordant la voie publique depuis le sol par pulvérisation depuis un véhicule d’un liquide.

Ce procédé, déjà utilisé à La Grière, est peu efficace sur les grands pins et ne concerne pas les pins situés dans les propriétés.

Autres méthodes : échenillage en coupant l’extrémité des branches où se développe le cocon, « tir au fusil !!! » et enfin il est possible de traiter par un produit du commerce, le Forzay 34B, produit biologique à base de Bacillus thuringiensis.

 

Bonne chasse et bonne chance !

cycle chepro

 

Publié le 3 octobre 2014

Le compte – rendu de l’AGO 2014 est sur le site

Le compte-rendu est dans la rubrique « Dernière AG ».

Ci-joint quelques photos souvenir.

P1190195P1190196P1190204(2)P1190207