Publié le 5 octobre 2014

Se défendre contre la chenille processionnaire du pin

Pour se défendre il faut connaître l’adversaire : c’est pourquoi nous joignons à cet article un schéma de la Fédération Départementale des Groupements de Défense Contre les Organismes Nuisibles (www.fdgdon85.fr).

Où en sommes-nous à La Tranche sur mer : Contrairement à ce qui avait été annoncé lors de la dernière AGO, le préfet ayant interdit le traitement par voie aérienne (hélicoptère), la municipalité s’est tournée vers un traitement des pins bordant la voie publique depuis le sol par pulvérisation depuis un véhicule d’un liquide.

Ce procédé, déjà utilisé à La Grière, est peu efficace sur les grands pins et ne concerne pas les pins situés dans les propriétés.

Autres méthodes : échenillage en coupant l’extrémité des branches où se développe le cocon, « tir au fusil !!! » et enfin il est possible de traiter par un produit du commerce, le Forzay 34B, produit biologique à base de Bacillus thuringiensis.

 

Bonne chasse et bonne chance !

cycle chepro

 

Publié le 3 octobre 2014

Le compte – rendu de l’AGO 2014 est sur le site

Le compte-rendu est dans la rubrique « Dernière AG ».

Ci-joint quelques photos souvenir.

P1190195P1190196P1190204(2)P1190207

Publié le 28 août 2014

Les écureuils de La Grière

Publié le 12 août 2014

Interview du Maire sur Europe 1 le 8 août

Notre maire de La Tranche a été invité à Europe 1 pour le journal de midi le 8 août dernier. Vous pouvez retrouver et écouter cette interview à l’aide du lien ci-dessous  (il vous suffit de le sélectionner et , par un clic droit, de demander l’ouverture du lien) :

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-midi-votre-journal-wendy-bouchard/Sons/Europe-midi-Votre-Journal-Marielle-Fournier-08-08-14-2199605/

L’interview de notre maire démarre à la 47’45 minute. Nous avons noté en particulier un passage dans lequel le maire distingue trois secteurs dans sa commune:

-La Terrière, plus « sauvage » avec sa superbe plage.

- La partie « village » de La Tranche.

- La partie « résidentielle » située à la Grière.

Cette distinction en trois secteurs avec en particulier le secteur résidentiel de La Grière va dans le sens de concrétiser notre « différence » au niveau du Plan Local d’Urbanisme (PLU) en y insérant le maximum des exigences des cahiers des charges des deux parcs.

 

Publié le 11 août 2014

Article Ouest-France sur notre AGO 2014

Le journal Ouest-France ayant publié le mercredi 8 Août un résumé de notre AGO, il nous a semblé intéressant de le présenter sur notre site :

le-maire-lassemblee-generale-du-parc-clemenceau

L’assemblée générale des résidents des parcs Clemenceau et la Grière, présidée par Danielle Beekman, s’est tenue le samedi 2 Août à la chapelle de la Grière. 85 personnes étaient présentes et ont pu échanger avec le maire Serge Kubryk, et Jacques Gautier, adjoint en charge de l’urbanisme, voirie, travaux et sécurité des bâtiments et du sport.

Comme chaque année, les questions qui préoccupent les résidents sont liées à la défense des dunes, la circulation et le stationnement, les mouvements de sable sur les plages de la Grière, l’effacement des réseaux.

Pour la lutte contre la chenille processionnaire du pin, une réunion se tiendra à Longevillle-sur-Mer le 7 août et la reprise des traitements aériens est envisagée. Les nuisances (bruit, stationnement) engendrées par les animations nocturnes telles que les marchés ou les spectacles ont aussi été évoquées.

La recrudescence des démarchages à domicile, pour des travaux de nettoyage des façades ou des toitures a également été signalée. Le recours aux entreprises locales est conseillé par la mairie.

Le maire a également fait un tour d’horizon des projets sur l’ensemble de la commune (balnéo, tennis, voies cyclables, hôtel du Rêve…)

 

Publié le 24 juillet 2014

L’été à La Tranche

Le soleil est revenu avec les chaudes lumières des soirées d’été sur nos plages.

 

Phot1 YB

 

Publié le 10 juin 2014

Convocation à l’Assemblée générale ordinaire 2014

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Nous vous prions de bien vouloir assister à l’Assemblée Générale Ordinaire 2014 de notre Association, qui se tiendra à la Chapelle de la Grière et sera suivie par le traditionnel verre de l’amitié le samedi 2 août 2014 à 10 heures précise ( accueil à partir de 9 h 30 )

Ordre du jour:

Rapport moral de l’année 2013, quitus – Rapport financier de l’année 2013, quitus, cotisations 2013 – Bilan de la coordination entre les Associations des parcs.

Questions environnementales : accès aux plages, protection du cordon dunaire, chenilles processionnaires, sécurité et circulation, projets immobiliers.

Questions diverses.

Monsieur Serge Kubryk, Maire de La Tranche-sur-Mer, participera à notre Assemblée Générale pour nous informer et répondre à nos questions. Nous l’en remercions vivement.

Afin de bien préparer cette réunion annuelle, nous vous remercions de faire parvenir, dès que possible, vos questions, remarques et suggestions au Secrétaire général, Bernard JACQUIN, soit par courrier électronique ( bch.jacquin@orange.fr) soit, à compter du 10 juin, par courrier ordinaire à son adresse sur place : 27, Allée des Mimosas, La Grière, 85360 La Tranche sur Mer.

Pouvoir : Si vous ne pouvez pas assister à l’Assemblée, vous trouverez, ci-dessous, un pouvoir à établir au nom du mandataire de votre choix ou à adresser à Bernard JACQUIN (adresse ci-dessus)

Cotisation : Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2014,(15€), nous vous remercions de bien vouloir l’adresser, dès maintenant, par chèque à l’ordre des « Parcs La Grière – Clémenceau » à notre Trésorier : Fr. MACE 24 Av Camille Guérin 44000 Nantes, en indiquant vos adresses, principale et à La Tranche ainsi que, si possible, votre e.mail.

Dans l’attente de vos courriers et du plaisir de vous rencontrer, nombreux, le 2 août prochain, nous vous assurons, Madame, Mademoiselle, Monsieur, de nos sentiments les plus dévoués.

Pour le Conseil d’Administration, la Présidente, Danielle BEEKMAN

« ————————————————————————————————————-

POUVOIR

Je, soussigné (e) …………………….                   Domicile principal…………………………………

Propriétaire à La Grière – N°……………….Rue……………………………………………….

Donne, par la présente, tous pouvoirs à M………………………………………………à l’effet de :

  • assister à l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association Grière Clemenceau, le 02 Août 2014,
  • prendre part, en mon nom, à toutes délibérations, discussions ou votes.

Fait à…………………………….le………………………

Le mandataire(1)                                                    Le mandant(1)

Publié le 13 février 2014

La chronique de Dany Beekman

Quelques nouvelles  » humides  » de la Grière:
Je suis sûr que vous connaissez tous l’expression  » du vent à décorner les boeufs  » eh bien c’est ce que nous subissons sur la côte vendéenne en ce moment ! Avec cinglage, du sable là ou il n’y en a pas besoin et par contre perte de sable là où on aimerait le conserver!

Ainsi, le parking du club nautique est recouvert de sable ainsi que toutes les sorties de plage. Par contre, hélas , nous avons perdu quelques mètres de dunes au parc Clémenceau, surtout au niveau du parking Flandre-dunkerque où le départ du chemin piétonnier a disparu, de même à l’endroit ou sont entreposés les dériveurs et catamarans en été! Par contre, notre point de référence « La Mariennée (la sieste en patois vendéen) » se réensablerait plutôt, mystère de la nature.
Nous en sommes pour l’instant à notre troisième  alerte en vigilance orange, avec fermeture des entrées de plage. Nous n’avons pas eu de vague submersive , par contre avec le vent très fort un déracinement des pins et cupressus est toujours à craindre d’autant que la nappe phréatique étant très haute,  les racines sont moins solides . Ceci m’amène à rappeler qu’un entretien de nos pins, qui à la Grière sont hauts, agés et beaucoup déplumés, devrait être une priorité. Evidemment, en été, entre ciel bleu et arbres verts tout est magnifique mais il ne faudrait pas oublier les saisons de pluie et de vent.
Autrement, fin mars se déroulera l’élection de nos conseillers municipaux et du maire ; si vous voulez suivre ce qui se passe dans votre commune préférée, prenez votre souris ou votre doigt et cliquez sur:
- vivre.a.la.tranche.com, site de l’équipe du maire sortant qui se représente : monsieur Kubryk.
- latranchepourtous.blogspot.com, site de l’équipe adverse conduite par monsieur Fardin .
Enfin, nous avons un nouveau restaurant bien coté à La Grière, « le pousse pied » , et l’ex Amandine fait peau neuve !
Voilà donc les dernières nouvelles, je vous souhaite une bonne fin d’hiver et a bientôt.
Dany Beekman

Publié le 10 janvier 2014

Les effets des tempêtes d’hiver

Après le passage des dépressions successives, les dunes de notre plage ont beaucoup souffert et les environs du pavillon de l’Aunis ont été dévastés.

Le sable est depuis revenu sur notre plage mais cela sera beaucoup plus long pour les dunes.

Heureusement, les équipes de la municipalité sont au travail et apportent un sérieux coup de main à la nature.

tempete01 tempete02

Publié le 28 octobre 2013

Coordination des parcs

Réunion de coordination des parcs du 28 octobre 2013

Compte-rendu

Présents :

Elus : M. Serge KUBRYK – Maire, M. Dominique GONNOT – 1er Adjoint, M. Christian DANIGO – 6ème Adjoint,

Administratifs : M. DUPUY – Directeur des Services Techniques, Mme GRONDIN –Assistante de Direction et secrétaire de séance,

Représentants des Parcs : Mme AUVINET – Secrétaire du Parc des Nolleaux, M. BOULEAU – Parc des Nolleaux, M. GOBLET et BLANCHARD – Parc du Rocher, M. CHARRIER – Président du Parc des Jards, M. GOUMAIN – Parc des Jards, MM. DEVILLERS et SOURIAU – Parc Eden Roc, M. ROUSSEL – Président de l’UPPL, M. BLONDEAUX – UPPL, M. RAGOT – Président du Parc Sainte Anne, Mme NEVEUX – Secrétaire du Parc Ste Anne, Mme BEEKMAN – Présidente des Parcs la Grière-Clémenceau, M. CAMPER – Parc des Vanneaux.

 

Défense du littoral – protection des dunes

  • Etude hydro-sédimentaire : point sur les décisions prises ;

M. GONNOT indique que, selon les résultats de l’étude, les épis existants ne filtrent plus. Toutefois, M. GONNOT contestent ces conclusions car les épis existent depuis 1964 et remplissent parfaitement leur rôle. La DDTM serait favorable à une réorientation des épis face à la vague. Pour être conforme aux souhaits du Bureau d’études, ces modifications nécessiteraient des fonds considérables de l’ordre d’un million d’euros pour environ 5 épis. L’Etat ne peut intervenir sans l’aval du bureau d’études. A ce jour, la situation stagne. Une étude complémentaire a été sollicitée.

M. SOURIAU demande si les boudins textiles seront implantés.

M. GONNOT répond par la négative car leur implantation est extrêmement coûteuse et inesthétique.

M. le Maire ajoute que le retour d’expérience en Mer Méditerranée est négatif car les boudins amplifient la houle ; ils vont d’ailleurs être ôtés.

  • Maintien des ganivelles en pied de dune pour la stabiliser et préserver la végétation ;

M. DUPUY invite les Présidents de Parcs à le solliciter pour que des solutions pérennes puissent être trouvées.

M. GONNOT précise que l’expérimentation quant à la mise en place des fils lisses a donné satisfaction. En effet, l’intérêt du dispositif réside dans le fait qu’ils sont plus résistants que les ganivelles et moins onéreux, et permettent à terme une diminution de l’érosion des dunes.

  • Protection du cordon dunaire :
    • implantation de fils lisses pour empêcher l’accès et le piétinement de la dune ;

 

M. GOBLET fait remarquer que les ganivelles ont été ôtées à hauteur du Parc du Rocher.

M. DUPUY répond qu’il s’agit de la seule zone où les ganivelles ont été enlevées pour l’hiver.

M. le Maire ajoute que des fils lisses seront installés à cet endroit

M. SOURIAU demande si les ganivelles situées au Parc Eden Roc seront également enlevées.

M. DUPUY répond par la négative et précise qu’elles seront maintenues.

 

    • brèche à hauteur du GCU – exposition des Parcs du Rocher et Sainte Anne au risque de submersion marine ;

M. le Maire précise qu’il incombe au GCU de combler cette brèche. Toutefois, M. le Maire rappelle que la procédure contentieuse lancée par le GCU à l’encontre de la commune est toujours en cours. Pour mémoire, le GCU considère que la mise en place des enrochements par la commune a bouleversé le transit du sable, fragilisant ainsi leur protection. A contrario, la DDTM a démontré que la fragilisation de leur protection était bien de leur fait.

M. RAGOT souligne le fait qu’une tempête pourrait survenir avant la fin de la procédure, et s’engouffrer dans la brèche.

M. le Maire en convient mais confirme que la commune ne peut intervenir pour l’heure, car elle doit attendre la clôture de la procédure.

  • Descentes de plage :
    • Descente n°118 : proposition de suppression en raison de sa proximité avec la descente n°119 ;

M. GONNOT explique que la proximité des descentes de plage entre elles fragilise le cordon dunaire, aussi la Municipalité ne les modifiera pas.

M. GOBLET s’étonne de l’inscription de ce point à l’ordre du jour.

M. le Maire répond que la Municipalité ne fait qu’une synthèse des points que les représentants des Parcs lui soumettent.

 

    • Descente n°117 : aménagement et entretien à finaliser ;

M. GOBLET explique que cette descente pose problème en termes d’esthétique et de propreté car le remblai vient se déposer sur la plage.

M. DUPUY répond que la cale a été réparée mais qu’il se rendra sur site pour constater.

    • Descentes de plage – Sainte Anne : réfection des accès et mise aux normes pour personnes à mobilité réduite ;

M. le Maire informe de l’aménagement prochain de la cale. En effet, les services de l’Etat ont validé la mise en œuvre des travaux, mais les délais précis ne sont à ce jour pas connus.

M. GONNOT ajoute que l’ancienne cale sera détruite, que le parking actuel sera conservé et qu’un muret sera édifié.

  • Erosion terrain « Steinberg » ;

M. GONNOT précise que des ganivelles ont été mise en place afin d’éviter les intrusions.

M. DUPUY ajoute qu’il se rendra sur place.

Sécurité – Tranquillité publique

  • Point sur le dispositif estival de rondes nocturnes ;

M. le Maire indique que les nuisances générées ont été moindre qu’en 2012. Les rondes nocturnes effectuées H24, et la mise à disposition du numéro de téléphone de la police municipale, ont été très appréciées. M. le Maire propose d’étendre le système de badge au Parc des Jards situé à proximité des boîtes de nuit.

M. CHARRIER tient à souligner l’implication des gérants de ces établissements et leurs efforts pour minimiser les nuisances ; embauche de vigiles, ramassage des débris et ordures …etc.

  • Tapage nocturne – animations la Grière : modification de l’agencement des concerts pour réduire le bruit ;

M. le Maire fait remarquer que la commune organise environ 5 grands concerts estivaux, et qu’ils se terminent aux alentours de 23h30.

M. CHARRIER souligne les nuisances sonores générées par le CCAS de la Grière.

M. le Maire en convient et précise qu’il est intervenu auprès du gérant.

M. le Maire indique que le nombre de concerts pour 2014 serait maintenu. Par ailleurs, modifier l’orientation des enceintes serait inutile car le bruit se propagerait aléatoirement dans les différents quartiers selon les vents.

  • Zones partagées – quartier du Phare : prolongement de la signalétique verticale hors entrée de zone pour la sécurité des cyclistes ;

M. RAGOT se fait porte-parole de M. GELLA s’agissant de ce point.

M. le Maire répond qu’il se rapprochera de M. GELLA pour obtenir des précisions.

Urbanisme – voirie

  • PLU – PADD : délimitation des zones – précisions ;

M. le Maire rappelle que le PADD a été présenté lors d’une réunion publique et a été approuvé par le Conseil municipal le 6 septembre 2013. Les orientations sont les suivantes :

-        Construction en R+1 ;

-       afin de maintenir une croissance démographique, la commune s’est fixée pour objectif la production de 80 permis de construire par an, ce qui permet une progression d’environ 1% du nombre d’habitants dans les 10 ans ;

-       densification de certaines zones.

  • Zones boisées : proposition d’un abattage raisonné et de la mise en œuvre d’une campagne de prévention des risques majeurs ;

Mme AUVINET demande si une réglementation existe concernant les zones boisées des Parcs.

M. le Maire répond que l’ONF va réaliser un inventaire de l’ensemble des arbres sur la commune, et que les constructions devront remplacer les arbres coupés. L’objectif est d’intégrer dans le PLU cette politique de préservation des zones boisées pour l’avenir.

M. CAMPER demande si les riverains en seront informés.

M. le Maire acquiesce.

M. ROUSSEL souhaite aborder la problématique des dépôts sauvages de végétaux sur le terrain de M. BONNET, et demande l’implantation de ganivelles dissuasives.

M. le Maire est favorable au principe d’implantation de quelques ganivelles.

Mme BEEKMAN souhaite connaître la procédure en cas de défaut d’entretien d’un terrain privé.

M. le Maire répond qu’il convient dans un premier temps de le signifier au riverain en cause, et d’en informer ensuite la commune si ce dernier ne fait pas le nécessaire. La commune demandera alors au SDIS un rapport faisant état de la dangerosité du terrain. Si les conclusions ne font pas état d’un quelconque danger, les parties devront se rapprocher du juge de proximité, compétent en matière de litige de voisinage.

 

  • Gestion du trafic – la Grière :
    • Création d’un carrefour au croisement de la D46bis et de la route des Plages ;

 

M. le Maire indique que la création d’un carrefour dans cette zone est du ressort du Conseil Général, qui en a été informé.

 

    • amélioration de la signalisation lors des manifestations pour fluidifier la circulation ;

 

M. le Maire informe de l’acquisition par la commune du terrain à la Grière sur lequel était implanté l’ancien Hôtel Les Pins. Il souhaite à terme que les manifestations y soient organisées afin que la voie soit ouverte à la circulation, et fluidifier ainsi le trafic.

 

    • livraison : respect impératif de l’horaire limite pour fluidifier le trafic ;

M. le Maire rappelle que les livraisons sont uniquement interdites dans les rues piétonnes.

  • Travaux de voirie – avenue Sainte Anne : précisions sur la date de début du chantier ;

M. le Maire précise que les plans sont en cours de finalisation et que les travaux d’aménagement de la cale seront prioritaires avant d’entamer la réfection de la voirie.

  • Signalétique :
    • Implantation d’un panneau STOP au carrefour Vendéennes I – avenue des Bouchots ;

M. le Maire précise que l’implantation du panneau est en cours.

 

    • Implantation d’un panneau STOP au croisement allée des Glaïeuls/allée des Mimosas ;

M. le Maire précise que l’implantation du panneau est en cours.

 

    • Meilleure signalisation de la salle des Tamaris ;

M. le Maire indique qu’une signalisation appropriée sera prochainement installée.

  • Sens de circulation de la voirie :
    • Allée des Mimosas – Place du Commerce : stationnement sur un seul côté de la voie pour permettre le croisement des véhicules ;

 

M. le Maire demandera à la Police municipale de rendre compte de l’opportunité de cette demande avant de se prononcer.

 

    • Avenue des Nolleaux : demande de mise en sens unique de la voie ;

M. le Maire invite le Bureau du Parc des Nolleaux de soumettre cette proposition au cours d’une Assemblée générale, afin de recueillir l’avis de l’ensemble des riverains.

M. CHARRIER souligne l’effet inverse que peut provoquer la mise en sens unique de la voie ; si l’objectif est de fluidifier le trafic, les conducteurs auraient tendance à accélérer. La voie deviendrait ainsi potentiellement dangereuse.

  • Rue des Bouchots :
    • différence de niveaux trottoirs/avaloirs – problème d’écoulement des eaux 
    • Eclairage obsolète : changement des lampadaires ;

S’agissant des deux points ci-dessus, M. le Maire invite M. ROUSSEL à se rapprocher de M. DUPUY.

Projets municipaux – aménagement urbain

  • Poursuite aménagement du territoire : balnéothérapie, hôtel Le Rêve, terrain PEP 86, hôtel Les Pins, terrain Funland ;

M. le Maire fait un point sur la poursuite d’aménagement du territoire :

-        Hôtel Les Pins : la commune vient d’acquérir le terrain ;

-        Terrain Funland : le terrain appartient à une banque belge qui, à ce jour, souhaite le conserver dans son actif car sa vente représenterait une moins-value importante ;

-        Terrain PEP 86 : le dossier est toujours en cours d’instruction auprès du Tribunal Administratif ;

-        Balnéothérapie : au regard de la situation économique, et de l’adoption de la loi Duflot remplaçant la loi Scellier qui supprime les avantages fiscaux, le promoteur a mis le projet en sommeil ;

-        Hôtel Le Rêve : un projet a reçu l’approbation de l’Etat. Le promoteur négocie actuellement le terrain.

Divers

  • Traitement des chenilles processionnaires ;

M. le Maire n’ayant pas d’éléments permettant de répondre aux représentants des Parcs, M. MARCHEGAY, élu référent, a été sollicité à l’issue.

Il s’avère que la technique de traitement aérien est toujours interdite tant que le produit utilisé n’aura pas changé de catégorie. L’entreprise qui fabrique et distribue le produit en a fait la demande, qui est à ce jour en cours d’instruction.

  • Place des Camélias : implantation de jeux pour enfants.

M. le Maire invite Mme BEEKMAN à soumettre cette proposition au cours d’une Assemblée générale, afin de recueillir l’avis de l’ensemble des riverains.

  • Questions diverses

M. BLONDEAUX demande des précisions sur le port à sec.

M. le Maire explique qu’il sera mis en place pour la saison 2014 et que sa gestion sera déléguée. Par ailleurs, M. le Maire précise que le ponton sera prochainement rétrocédé à la commune par le Conseil Général.

Mme AUVINET souhaite savoir si des corps-morts « invités » sont prévus.

M. le Maire répond que cela est prévu, et que la création du port à sec permettra de libérer des corps-morts.

M. le Maire souhaite aborder le renforcement des digues dans le secteur de la Belle Henriette. L’Etat a demandé aux communes de La Faute et La Tranche d’être maître d’œuvre. Les travaux, dont 30 % du montant seront à la charge de la commune de La Tranche, seront réalisés sur le domaine public et non sur les parcelles privées, comme cela était prévu initialement. Il est à noter qu’un Plan d’Aménagement de Prévention des Inondations (PAPI) doit être préalablement réalisé pour évaluer les risques ; la zone serait éligible à hauteur d’environ 4 millions d’euros.